Blog
de l'éducation à l'environnement
et au développement durable
en Auvergne-Rhône-Alpes

Éduquer à la nature, c’est un métier ça ?!

Pourquoi les éducateurs et éducatrices à la nature demeurent-ils invisibles malgré leur travail de fond sur le terrain ; et en dépit d’un contexte où on parle beaucoup des enjeux environnementaux  ? Pourquoi l'éducation à l’environnement n’a-t-elle pas réussi à s’ériger en profession instituée ou même en actrice incontournable ?

webdoc

La recherche

Le webdocumentaire "Éduquer à la nature, c’est un métier ça ?!" est le fruit de mon mémoire de fin d'étude en Master 2 Sociologie des professions. Ce mémoire s’appuie sur 16 entretiens semi-directifs. Il est composé de 10 séquences vidéo indépendantes, chacune donnant un éclairage sur une question spécifique. Parmi ces séquences, plusieurs vidéos s’intéressent plus particulièrement aux actions d’éducation menées dans les espaces naturels protégés.

Avec ce travail de recherche, je souhaitais avant tout mieux connaître celles et ceux qui mènent ces actions éducatives, dessiner un portrait, tracer les contours de ce groupe professionnel, afin de mieux en saisir les enjeux, les tensions, les valeurs. La question de l’efficacité de l’éducation à la nature n’y est pas traitée en tant que telle. L’angle choisi est celui de la sociologie de professions. Cependant, brosser le portrait des éducateurs à la nature nous éclaire fortement sur les nombreux freins qui persistent et empêchent une dynamique de changement en faveur de l’environnement.

Les personnes, dont l’éducation et la sensibilisation à la protection de la nature sont le cœur de métier, demeurent largement méconnues dans un contexte qui devrait pourtant les mettre sur le devant de la scène médiatique et politique. Pourquoi l’institutionnalisation de l’éducation à la nature comme activité professionnelle est-elle aussi problématique ? Autrement dit pourquoi l’éducation à la nature comme activité professionnelle n’a-t-elle pas réussi à s’établir comme d’autres professions l’ont fait ?

La sociologie des professions, un outil pour agir efficacement

Cette enquête de terrain montre que nous sommes face à une profession encore non établie qui ne contrôle pas son environnement professionnel, « son » marché du travail. Son « mandat », c’est-à-dire la mission confiée par la société à ce groupe professionnel, est lui-même encore fragile.

L’avenir et la structuration de la profession ? La plupart des entretiens a montré que les professionnels s’en préoccupent très peu.

D’autant plus que nous sommes face à des personnes engagées, fortement mobilisées pour recréer un lien vertueux avec la nature et transformer la société mais beaucoup moins pour structurer leur profession et pour s’impliquer dans le processus d’institutionnalisation de l’éducation à la nature. L’avenir et la structuration de la profession ? La plupart des entretiens a montré que les professionnels s’en préoccupent très peu. Pour les praticiens de l’éducation à la nature, l’urgence est ailleurs, elle est dans l’importance des enjeux environnementaux, bien qu’ils aspirent tous à ce que les actions de sensibilisation changent d’échelle pour engager enfin cette urgente transition que tout le monde appelle de ses vœux.

Cette séquence fait partie d'un webdocumentaire composé de 10 séquences en tout. Accédez au webdocumentaire complet ici : http://sp.educnature.free.fr

Au-delà de ça, on ne peut que faire état de l’absence de volonté politique en faveur de l’éducation à l’environnement, ainsi que de l’impact négatif d’autres politiques publiques plus large.

Ces outils d’analyse issus de la sociologie des professions permettent d’identifier des leviers pour gagner en visibilité et en reconnaissance sociale. Le groupe professionnel doit jouer sur plusieurs tableaux comme la rhétorique1, la fédération des acteurs autour des enjeux liés aux cursus de formation et sur le cadre légal.

En n’oubliant pas qu’il n’y pas d’ordre naturel, que les groupes professionnels sont en perpétuel mouvement car cet état de fait pour la profession n’est ni naturel, ni fonctionnel mais organisé. Il est en effet tout à fait possible de recréer du collectif, des espaces de discussion, une meilleure structuration et que ce qui n’est plus débattu le soit à nouveau.


1. La rhétorique : discours, message, argumentaire transmis par une profession pour justifier de son utilité sociale.

Sur le même sujet

Rencontre avec Anne-Louise Nesme, auteur du livre "Cultiver la relation enfant-nature. De l'éloignement à l'alliance".
Philippe Meirieu considère l’éducation à l’environnement comme une priorité du champ de l’éducation en France, qui devrait être introduite dans toutes les matières enseignées et non pas simplement comme un objectif supplémentaire.
Découvrez une présentation non exhaustive de méthodes pédagogiques et d'approches de l'EEDD.