Blog
de l'éducation à l'environnement
et au développement durable
en Auvergne-Rhône-Alpes

Les pédagogies de l’EEDD : le sens de nos pratiques

Photo GRAINE ARA

La question du sens, du pourquoi et du comment

L’éducation à l’environnement est étroitement liée à l’éducation à la citoyenneté et s’inscrit pleinement dans le développement durable des territoires : c’est ce que revendique la Charte du GRAINE. Avec l’émergence du concept de développement durable, de nombreuses questions se posent sur la prise en compte de sa dimension éducative. Dans une circulaire d’avril 2007, l’éducation nationale abandonne l'Education à l'Environnement vers un Développement Durable (EEDD) pour s’inscrire dans l’Education au Développement Durable (EDD). Cette évolution, que certains décrivent comme un glissement sémantique sans trop d’importance, suscite néanmoins de nombreuses questions auprès des acteurs de l’EEDD, qu’ils soient enseignants ou animateurs notamment sur le sens de leurs actions éducatives. Se poser la question du comment reste fondamentale. Se la poser sans réfléchir à la question du pourquoi ne ferait que transformer nos gestes éducatifs en des gestes techniques et répétitifs. Eduquer n'est pas que sensibiliser. Eduquer n'est pas seulement communiquer. Alors, qu'est-ce qu'éduquer à l'environnement vers un développement durable ?

Changer notre regard sur le monde

Ce qui est au cœur de l'éducation à l'environnement, c'est l'émergence d'une nouvelle forme de citoyenneté, l'écocitoyenneté, qui ne s'arrête pas à nos frontières géographiques et temporelles mais embrasse la diversité de nos appartenances au monde. C'est aussi une nouvelle forme de savoir-être au monde qui porte en elle la marque d'un profond changement de regard sur ce qui nous entoure à l'interface de la nature et de la culture.
C'est pourquoi, même si l’apprentissage du développement durable est nécessaire, l'EEDD ne peut pas automatiquement se dissoudre dans l'EDD. Dans les problématiques liées au DD, la vision de l'environnement comme ressource/problème reste la plus communément répandue et admise. L'éducation à l’environnement se place dans une perspective différente où l'environnement-nature n'est pas qu'une ressource-matière à gérer mais aussi la maison commune du réseau des êtres vivants dont l'espèce humaine fait aussi partie. L'objectif est de re-créer du lien entre les individus et leur environnement au sein d'un système où les composantes biologiques et physiques sont en étroite interaction avec les composantes sociales et culturelles.

Oui à la pédago-diversité !

Cette perspective, en terme de projet éducatif, est pour le GRAINE déterminante (le rapport entre l’homme et son milieu est spécifié dans la Charte du GRAINE comme projet éducatif «centré sur le milieu de vie»). Elle ne nie pas, bien au contraire, que d’autres approches éducatives puissent venir s’inscrire dans l’EDD de manière tout à fait complémentaire comme l’éducation au commerce équitable, à la solidarité internationale, etc. Elle n’empêche pas, au contraire, de considérer l’environnement en étroite relation avec les éléments sociaux et culturels, tout en gardant comme finalité la relation et l’interaction entre soi-même et l’environnement. Les approches de terrain favorisent l’implication, le questionnement et le désir d’agir, mais aussi une vision large et plurielle reflétant la diversité des acteurs et la complexité des problématiques environnementales d’un territoire. C’est dans cette perspective philosophique et éducative que s’est développé en Rhône-Alpes un grand nombre d’activités d’éducation à l’environnement.
Eduquer à l’environnement en perspective du développement durable permet également de s’enrichir de nouvelles thématiques, de nouvelles approches et de s’ouvrir à des perspectives nouvelles plus transversales (établissements écoresponsables,…), plus ancrées sur un territoire, et plus ouvertes à d’autres participants (grand public, centres de vacances et de loisirs et éducation non formelle,…).
Il nous semble donc nécessaire pour accompagner ces évolutions de mettre l’accent sur l’innovation et l’expérimentation pédagogique, et de renforcer la capacité des acteurs de terrain à mieux analyser les enjeux, formaliser et conceptualiser les fondements de leurs approches éducatives. Et de revendiquer le partenariat, la diversité, le dialogue et l'alternance des approches pédagogiques dans nos projets.

Sur le même sujet

Philippe Meirieu considère l’éducation à l’environnement comme une priorité du champ de l’éducation en France, qui devrait être introduite dans toutes les matières enseignées et non pas simplement comme un objectif supplémentaire. Il dénonce le fait que l’EE soit aujourd’hui trop souvent présentée comme une information technique alors qu’elle renvoie en réalité à une éthique fondamentale.
Découvrez une présentation non exhaustive de méthodes pédagogiques et d'approches de l'EEDD.
Apporter des connaissances et aussi faire ressentir, faire comprendre, faire connaître l’environnement à un public.