Blog
de l'éducation à l'environnement
et au développement durable
en Auvergne-Rhône-Alpes

Eduquer les futurs professionnels du commerce

La demande grandissante d'interventions dédiées au développement durable et à l'économie sociale et solidaire auprès d'élèves et d'étudiants mobilise des compétences et des savoir-faire des réseaux associatifs locaux. En région Rhône-Alpes, l'association Equi'Sol intervient auprès des lycéens et des étudiants. Les échanges apportent des compétences professionnelles aux étudiants du commerce et du management.

Photo GRAINE ARA

Une démarche de formation professionnelle

Benoît Houssier, chargé d'éducation à Equi'Sol perçoit le public étudiant des filières commerciales comme étant très réceptif. Equi'Sol privilégie la formation professionnelle à la réflexion individuelle autour de la consommation responsable. Benoît parle « d'effet de levier ». En effet les étudiants des filières commerciales du supérieur sont de futurs professionnels du commerce ou des gérants de structure qui auront un impact supérieur à celui du consommateur isolé car ils agiront également en tant qu'acheteur collectif. La demande de formation autour du commerce équitable et du développement durable émane de plus en plus souvent des acheteurs collectifs : entreprises, collectivités ou comités d'entreprise. « Il y a un réel besoin en interne de gens qui comprennent le système. Equi'Sol souhaite favoriser la compréhension du commerce équitable comme une solution aux déséquilibres sociaux, économiques et environnementaux provoqués notamment par l'inégalité des échanges commerciaux».

Un échange fort avec le public

L'impact des interventions sera d'autant plus grand s'il s'inscrit dans la durée, un nombre minimum de trois interventions est donc souhaité pour favoriser un réel investissement de la part des étudiants. La part d'interaction avec le public est essentielle pour mobiliser leur attention dès la première rencontre. Il s'agit de faire émerger les représentations initiales des membres du groupe et ainsi de pouvoir balayer les idées reçues sur le sujet. « Ce qui est faux est alors démenti ; l'objectif final étant d'avoir une représentation large du commerce équitable incluant ses multiples approches qui peuvent être complémentaires », explique Benoît. Cette première étape dans la formation des étudiants passe par des discussions, des débats, voire des jeux de rôle.
« Un travail de recherche préparatoire est parfois demandé aux étudiants. Il s'agit de présenter à l'ensemble de la classe les organisations de commerce équitable, leur fonctionnement, l'impact du commerce équitable, l'intérêt économique au niveau de la région de production … et d'essayer de cerner des questions qui peuvent ouvrir une polémique ou un échange. A cette étape de la formation, il arrive parfois que des étudiants commencent à lancer le débat auprès de leurs camarades et que celui-ci se réalise en totale autonomie. L'interaction au sein du groupe est telle que l'intervenant pourrait s'effacer » commente Benoît.

Le rôle  consiste ensuite à compléter les informations données, à préciser certains aspects techniques. La pédagogie adoptée avec des étudiants de filières commerciales alterne donc entre formes ludiques, interactives et transmissives. Le souci de garder un lien au métier s'exprime directement dans le discours de Benoît lorsqu'il s'adresse aux étudiants « vous, en tant que professionnels » mais aussi à travers des exercices pratiques : analyse comparée de produits issus du commerce équitable et du commerce conventionnel ou mise en situation virtuelle de création d'activité dans le commerce équitable.

Finalement l'objectif principal poursuivi par les actions d'éducation sur le commerce équitable s'exprime de façon similaire quels que soient les publics : il s'agit de mobiliser les jeunes et de leur donner des moyens d'action.

Des interventions qui suscitent des vocations

Les élèves sont très sensibles aux illustrations et exemples concrets qui facilitent l'appropriation des enjeux du commerce équitable. L'expérience d'Equi'Sol en tant qu'association de promotion du commerce équitable en Rhône-Alpes depuis plus de dix ans alimente également le contenu des présentations. Cette dimension supplémentaire se retrouve dans les échanges qui ont pu avoir lieu lors du premier salon européen de commerce équitable en février 2008.

Finalement l'objectif principal poursuivi par les actions d'éducation sur le commerce équitable s'exprime de façon similaire quels que soient les publics : il s'agit de mobiliser les jeunes et de leur donner des moyens d'action. Benoît « le commerce équitable peut permettre de résoudre des problèmes au niveau de la production de produits qu'on consomme presque tous les jours. Les professionnels peuvent y contribuer au sein de leur entreprise, de leur collectivité... C'est quelque chose de possible, de contrôlé et de garanti et qui mérite encore d'être amélioré. Les futurs professionnels peuvent participer à ces améliorations.»