Blog
de l'éducation à l'environnement
et au développement durable
en Auvergne-Rhône-Alpes

Les pédagogies au cœur du jardin

Le jardin éco-pédagogique des Allivoz du Grand Parc Miribel Jonage est conçu comme un espace projet où chaque acteur trouve sa place à la hauteur de ses attentes et besoins du moment. Il est ainsi en perpétuelle évolution. Les participants à la vie de ce jardin en sont les auteurs éphémères.

Parterre de cosmos dans le jardin des Allivoz

Le jardin, outil aux multiples fonctions, est composé de parcelles-outils pédagogiques, de lieux de détentes et de jeux, de milieux (mare, verger, prairies, ruisseau…), de parcelles de production (légumes, fruits, plantes aromatiques…). Les principes de culture du jardin sont économes en énergie et respectueux des êtres vivants et de leurs relations réciproques. Ces techniques et la diversité de composants dans ce jardin tentent de mettre en cohérence le terrain avec l’action éducative.

Depuis juin 2005, le jardin est un lieu privilégié pour pratiquer les activités d’éducation à l’environnement, il accueille ainsi des publics différents. Support vivant, il permet d’envisager des thèmes très variés : le jardinage (travaux de saison, binage, repiquage, récolte…), la faune du jardin (invertébrés du compost et de parcelles cultivées, animaux de la mare), l’éveil sensoriel…

Plusieurs expériences pédagogiques ont déjà été mises en œuvre sur le jardin : pédagogies de projet, de l’interprétation et de l’imaginaire. Ces méthodes ont souvent été vécues lors de projets particuliers. Elles ne sont donc pas systématiques et dépendent parfois de l’intervention de prestataires extérieurs.

Toutefois, nous privilégions la pédagogie de l’alternance dans la plupart de nos animations car elle laisse des espaces de liberté, d’expression de la sensibilité et d’adaptation pour l’animateur et pour l’individu au sein du groupe.

  • Nous proposons des activités favorisant des approches variées (Scientifique : utilisation d’une clé de détermination. Sensorielle : reconnaissance de plantes au parfum ou au toucher. Ludique)
  • Nous alternons des temps d’activités calmes et dynamiques
  • Nous favorisons des temps individuels et collectifs (petits groupes ou groupe entier)


Voici deux exemples de pédagogie de d’alternance que nous avons vécus avec deux publics différents :

L'école Saint Jean de Lyon

Un cycle de cinq séances d’une demi-journée, de mars à juin.

Avec l’équipe des enseignants, nous avons défini plusieurs objectifs :

  • Permettre aux enfants de vivre une expérience collective en dehors de leurs lieux de loisirs habituels et de leur famille
  • S’émerveiller avec et dans la nature
  • Attirer leur attention sur les richesses d’un espace jardiné et d’un espace naturel
  • Jouer avec les matériaux vivants et naturels du jardin et de l’environnement
  • Les initier à des techniques simples de jardinage écologique

Les classes étaient divisées en trois groupes accompagnés d’un animateur. Chaque élève a reçu un cahier de suivi lors de la première animation. Chaque fin de demi-journée se terminait par un petit temps d’écriture.

Les activités ont permis aux enfants de vivre en alternance :

  • Le jardin jardiné, de la préparation à la dégustation des produits de leur parcelle
  • La nature non organisée du jardin : animations sur la faune du sol
  • La nature autour du jardin : musiques vertes avec les plantes sauvages

Toutes ces activités ont été suivies d’une demi-journée de montage de projets collectifs : réaliser un jardin miniature dans une cagette à partir d’éléments naturels prélevés sur le site. Ces œuvres transportables ont été montrées lors d’une exposition aux parents à l’école.

Jeux d’eau dans le ruisseau du jardin des Allivoz

« Jardin en fête »

Une animation d’une journée destinée aux centres de loisirs des quartiers politiques prioritaires de la ville.

Depuis 1999, la structure gestionnaire du Grand Parc Miribel Jonage et la CAF de Lyon ont défini un programme d’activités de découverte de l’environnement destiné aux centres de loisirs de l’agglomération. Dans ce cadre, la démarche pédagogique est de valoriser des approches multiples en s’appuyant sur des supports d’activités variés :

  • Le canoë nature qui est un moyen de découverte et non une fin : balade sur lac des Eaux Bleues, observation des oiseaux d’eau, des invertébrés de la mare, construction de radeaux, …
  • Le VTT nature qui est un moyen de déplacement pour découvrir les espaces les plus sauvages du parc
  • Pêche nature. Initiation à la pêche avec la Fédération du Rhône pour la Pêche et la Protection du Milieu Aquatique, et découverte des invertébrés de la mare
  • Land art. Observation de la faune et de la flore du Parc et réalisation d’œuvres éphémères ou à ramener grâce à l’aide d’un artiste plasticien
  • Mondes sonores. Découverte de l’environnement sonore du parc, prises de sons encadrées par un compositeur électro-acousticien et fabrication d’objets sonores.

Mise en place en 2006, l’activité « Jardin en Fête » permet à un groupe d’enfants de vivre quatre ateliers différents sur une journée dans le jardin pédagogique et écologique des Allivoz : jardiner, écouter et jouer avec les sons de la nature, observer la vie naturelle du jardin, préparer un goûter.
Chaque atelier dure environ 45 minutes. L’encadrement est assuré par une diététicienne, un compositeur et deux animateurs nature du Grand Parc. Le trajet aller-retour entre l’accueil du Grand Parc et le Jardin s’effectue en calèche.

Cette activité privilégie plus que toute autre l’alternance dans les approches et les supports, mais permet aussi de balayer tout le champ sensoriel des enfants. Toutefois, elle demande un travail non négligeable de préparation et de coordination avec les différents intervenants extérieurs.

Sur le même sujet

Le Jardin Botanique de Lyon oeuvre aussi à l'éducation et la sensibilisation du public à l'environnement notamment, des personnes déficientes visuelles.
Le jardin pédagogique Ce jardin s’inscrit dans la mouvance des jardins partagés.
En 2005, Pascale Charcosset, aide-soignante et Aline Pobel, monitrice-éducatrice sont à l’initiative de la création d’un jardin à l’ARIMC de Meyzieu. Depuis deux ans, c’est une réussite : déjà une vingtaine de résidents sont devenus jardiniers.