Blog
de l'éducation à l'environnement
et au développement durable
en Auvergne-Rhône-Alpes

En marche pour des établissements éco-responsables : mettre l’établissement en projet

En marche pour des établissements éco-responsables

De l’idée au projet

Dans la lignée du programme éco-école porté par la FEEE (Fondation Européenne pour l’Education à l’Environnement), et en vue d’une participation plus nombreuse des collèges et lycées à la mise en œuvre de projet EEDD à l’échelle de l’établissement, le CILDEA expérimente la pédagogie de projet éco-établissement.
Cette initiative fait suite à de nombreux projets annuels avec différentes classes et différents enseignants. Le CILDEA essaie de créer du lien entre ces projets EEDD menés sur un même établissement. L’idée est, à travers la création et l’animation d’un comité de pilotage, de les faire rayonner auprès de l’ensemble des élèves et acteurs de l’établissement. Il s’agit donc de favoriser l’appréhension des projets par de nouveaux enseignants et par les administrateurs de l’établissement afin de décloisonner les projets EEDD.

Concrètement, cette expérimentation se met en place au sein de la cité scolaire l’Astrée de à Böen-sur-Lignon (Loire), constituée d’un collège et d’un lycée regroupant environ 800 élèves.

Les projets EEDD mis en place avec le CILDEA

  • Eau et paysages avec des classes de sixième
  • Sensibilisation à l’écocitoyenneté avec les classes de cinquième
  • Agriculture durable et consommation responsable avec des classes de seconde
  • Gestion de l’eau avec des classes de secondes.

Un programme d’action a été élaboré avec le chef d’établissement à partir des projets portés par les enseignants.
Une production collective des élèves sera réalisée et permettra de rendre compte et d’informer l’ensemble des élèves (on parle de phase de retransmission). Ce projet « eco-établissement » est soutenu par le Conseil d’administration de l’établissement.

Contenu des projets

Eau et paysages : classes de sixième

Séance 1 : D’où vient l’eau et où va t-elle ?

Travail avec les élèves autour de la réalisation d’une maquette d’un paysage au sein duquel ils doivent émettre des hypothèses et schématiser un système pour fournir une commune en eau potable et gérer les eaux usées. Cette simulation se fait avec la malle Ricochet et permet également aux élèves de comprendre globalement comment est organisé le système de gestion de l’eau en France.

Séance 2 : Savoir lire le paysage

Faire exprimer les représentations des élèves sur la notion de paysage et construire un protocole de lecture. Mettre en pratique ce protocole sur des supports visuels de paysages (malle paysage).

Séance 3 : Lecture croisée sur deux paysages

Lecture de paysages croisée sur le terrain et en classe. Chaque classe réalise une double lecture, avec une production (croquis, commentaires…) qui permet un échange entre les deux classes.

Séance 4 : Le parcours de l’eau

Après un temps en classe pour préparer la sortie, nous nous déplaçons dans Boën ou Chalmazel, à partir du réservoir jusqu’à la station d’épuration.
Ce parcours permet aux élèves de mettre en observation réelle l’exercice réalisé en classe lors de la  1re séance.
En fin de séance, ils doivent pouvoir réaliser un schéma simple du système de distribution et d’épuration de l’eau.

Séance 5 : De la tourbière au bec du Lignon

Une sortie nous conduit tout d’abord à la tourbière de Sagne Bourrue au col de la Loge où nous réalisons une étude de milieux comportant une approche paysagère (géomorphologie du Forez, évolution des paysages dans le temps…) et une approche systémique (notion de géosystème et d’écosystème…). Ces approches doivent permettre aux élèves de mieux comprendre les enjeux environnementaux du contrat de rivière Lignon du Forez. Ensuite, nous descendons la vallée du Lignon et réalisons différentes observations complémentaires (cours d’eau, réservoir…).
Durant la journée, les élèves réalisent diverses photos numériques en vue de la réalisation d’un herbier électronique.

Séances 6 et 7 : L’arbier et l’herbier électronique

Nous réalisons, dans la salle informatique du collège, un arbier et un herbier électronique classé par paysage et milieux humides.
 
Retransmission au CDI d’un document ressource sous la forme d’un arbier et herbier électroniques classés par paysages et par milieux humides. Les élèves et enseignants ont accès à cette ressource sur le réseau informatique de l’établissement. 

Gestion de l’eau : classes de premières

Séance 1 : la gestion de l’eau dans le Forez

  • Suite à un diaporama présentant les principes de gestion de l’eau et les enjeux écologiques et économiques de l’eau, les élèves réalisent différents tests physico-chimiques de plusieurs échantillons eaux.

Séance 2 : Les usages de l’eau et les gestes éco-citoyens

  • Travail en groupe sur un sujet, puis retransmission à la classe entière

Séance 3 : Visite d’une station d’épuration.

  • Visite de la station d’épuration d’Andrézieux-Bouthéon
  •  Retransmission sous forme d’un dossier ressource au CDI 

Agriculture durable et consommation responsable : classes de secondes

  • Conférence-diaporama, suivie d’une série d’ateliers de réflexion en petits groupes d’élèves sur les choix de consommation soutenant l’agriculture durable.

Ecocitoyenneté : classes de cinquième

  • Calcul de l’empreinte écologique de chaque élève.
  • Photolanguage des problématiques écologiques : chaque élève possède une image ou une photo faisant référence à un thème ou une problématique. Il doit déterminer le thème, le problème posé et proposer des solutions adaptées en terme de gestes quotidiens et écocitoyens.
  • Réalisation d’une charte collective des gestes écocitoyens au collège sur laquelle les élèves s’engagent.
  • Retransmission par affichage de posters sur les gestes écocitoyens dans les salles de cours et les lieux de vie.

Sur le même sujet

« Nourrir les hommes » demeure-t-il un défi civilisationnel, ou l’alimentation est-elle une arme économique ?
4 séances pédagogiques pour connaître l’histoire de l’agriculture, les productions locales, rencontrer un agriculteur, découvrir le paysage et comprendre les enjeux de préservation des espaces agricoles pour la biodiversité.
La démarche « Manger Mieux, Manger Bio » a pour objectif de sensibiliser et faire prendre conscience aux jeunes et aussi aux adultes en charge de la fabrication des repas de l’importance des questions relatives à une alimentation de qualité.